Le critère des quatre questions

Au Rotary, le « Critère des quatre questions », traduit de l’anglais « The Four-Way Test », correspond à une déclaration d’éthique professionnelle qui permet à travers une série d’interrogation de définir si une action envisagée par un Rotarien doit et mérite d’être entreprise en l’état.

C’est Herbert TAYLOR (président du Rotary International en 1954-1955) qui créa ce code éthique en 1932 pour sauver une entreprise de la faillite.

Son objectif fut d’instaurer un environnement sain dans les relations professionnelles en donnant de l’importance au facteur humain dans l’entreprise.

C’est à travers ce code éthique, auquel chaque cadre devait se référer, qu’il arrive à redresser l’entreprise et à la rendre prospère.

Le Rotary International décida d’adopter ce critère des 4 questions en 1943.

Profondément attachés au respect de valeurs humanistes le Rotarien ne se contente pas d’afficher des principes. Il soumet en permanence toute action à un questionnement pour s’assurer de sa pertinence.

  • Est-ce vrai ?

La vérité est une valeur très relative même si on lui cherche un sens universel.

La vérité de l’un n’étant pas forcément la vérité de l’autre, même si chacun pense être honnête dans son interprétation qui ne peut être que subjective. La sincérité, le consensus et l’intégrité sont des facteurs qui permettent de se rapprocher de la vérité.

  • Est-ce Loyal ?

La loyauté est une valeur morale qui permet, à travers la fidélité et le dévouement envers une cause ou une personne, d’assurer une fiabilité et une crédibilité dans un système relationnel.
Quelqu’un de loyal est quelqu’un qui va respecter ses engagements dans un esprit honnête et sincère.

  • Est-ce source de bonne volonté et d’amitié ?

La bonne volonté est ce qui va créer l’enthousiasme et la faculté de vouloir aboutir un acte volontaire dans une pensée dynamique.
Cette bonne volonté doit s’inscrire dans une relation d’implication pour toutes les parties présentes. Toujours dans ce contexte, la création et la pérennisation de liens amicaux vont permettre d’accroitre la bonne volonté de chacun en rassemblant les qualités et les compétences des individus autour d’une même cause.

  • Est-ce équitable et bénéfique pour chacun ?

Cette question invite à créer et à entretenir la confiance donc à exclure toute tentative de manipulation ou de favoritisme mais au contraire à s’inscrire avec l’autre dans une relation gagnant-gagnant. C’est une exigence de droiture et de justice indispensables à la motivation et l’estime réciproque.

Ce critère des 4 questions est une invitation au questionnement pour prendre une décision ou agir de manière la plus juste, la plus honnête, la plus équitable et dans le consensus.
Ce code éthique se situe loin d’une approche dogmatique et souveraine.